MYKONOS LA MONDAINE EXCENTRIQUE

Cette île des Cyclades est un classique qui n’a pas pris une ride au fil des ans. Elle est festive, hyperactive et gay friendly. 50 ans qu’elle ne désemplit pas de mai à septembre. Appréciée par les amateurs de bronzette et de fêtes, c’est l’île des noctambules. Les DJ mondialement connus animent les boîtes à ciel ouvert. Son village est à la fois pittoresque et trendy entre boutiques de créateurs et églises immaculées. Ses dédales de rues étroites encadrées de maisons cubiques blanchies à la chaux et aux volets bleus délavés, et ses bougainvillées qui apportent des
touches colorées lui donnent des airs de carte postale. Ses plages de sable fin se choisissent en fonction de son humeur du jour : paisible ou festive. Le coucher
du soleil rassemble tout le monde dans le quartier de la petite Venise, au pied des moulins à vent. Mykonos est une ode à la lumière et à la joie.

CORFOU
LA PERLE DES ÎLES IONIENNES

Une perle blanche posée sur le bleu de la mer Ionienne : Corfou est un Bijou aux charmes fous, qui séduit les amateurs d’histoire comme ceux de la nature ou de la plage. Proche de l’Albanie et du talon de la botte italienne, cette grande île fut tour à tour byzantine, vénitienne, française et anglaise avant d’être grecque. De quoi façonner une terre de légende depuis l’Antiquité. Belle comme ses montagnes du nord qui s’apaisent jusqu’aux plaines du sud, dessinant des paysages verdoyants ponctués de vignes, d’orangers, d’oliviers, ainsi que de cyprès qui lui donnent des airs d’Italie hérités d’une longue présence vénitienne. Baladez-vous dans ses villages escarpés, comme ceux de Lakones et de Makrades, célèbres pour leurs épices. Randonnez autour du mont Pantokrator qui domine l’île de ses 906 mètres. Imprégnez-vous de l’authenticité de ses minuscules ports de pêche, tel celui de
Kassiopi. Plongez dans les eaux claires du sud le long de la splendide plage de Kalyviotis, proche du joli village de Garouna. On aime se perdre dans les ruelles tortueuses de la ville de Corfou qui vous étonnera par son patchwork d’édifices vénitiens, français et britanniques. Ne manquez pas la promenade sur la Spienada, l’esplanade qui relie la ville et l’ancienne forteresse dont l’imposante silhouette surplombe la vieille cité.

CRÈTE, UN JOYAU À MILLE FACETTES
Au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, « L’île des Dieux », la
plus grande et la plus méridionale des îles grecques, offre une étonnante richessede paysages. Des grands massifs montagneux avec plusieurs sommets à plus de 2 000 mètres combleront les amateurs de trekking, tandis que des plages de sable doré et de délicieuses petites criques aux eaux cristallines raviront les amoureux de farniente. Héraklion, la capitale, berceau du célèbre peintre El Greco, est un concentré de trésors avec ses remparts vénitiens surmontés d’une forteresse, la «Rocca al Mare», ses palais de la même époque, ses églises byzantines, ses fontaines turques et surtout son important musée sur le patrimoine minoen. À ne pas manquer : le palais de Knosós, le temple d’Apollon Delphinos à Driros et le palais de Phaestos. Au coeur de l’île, la ville de Canée offre de belles découvertes culturelles, mais aussi une vie nocturne animée.

SANTORIN, L’ÎLE MYTHIQUE
L’île emblématique des Cyclades formée par les éruptions volcaniques est reconnue pour ses couchers de soleil sur la Caldeira, les plus beaux au monde. Les villes de Fira et d’Oia célèbrent chaque soir l’astre couchant. Villages pittoresques aux maisons blanchies à la chaux, aux petites places à l’ombre d’un citronnier, aux ruelles fleuries à flanc de falaise, l’île possède aussi des vergers d’agrumes et des vignobles réputés. Pour mieux l’appréhender, une balade en mer permet de découvrir sa forme de croissant et ses falaises abruptes et multicolores de plus de 300 m de haut. Au programme, visites archéologiques et géologiques ponctuées de plages volcaniques au sable noir. Pour se déplacer, quad ou scooter sont les moyens de locomotion les plus populaires et permettent d’aller dans tous les recoins de l’île. Magiques aussi sont les randonnées à flanc de cratère comme celle qui part de Fira à Oia, l’endroit le plus photogénique de l’île. La couleur bleue est partout : la mer, les volets des maisons blanches et le bleu du ciel. Ici, le repos et la contemplation règnent en maîtres. Au port de Fira, départ en caïque pour le parc géologique naturel de Néa Kaméni, îlot situé au coeur du volcan endormi. Immersion dans les paysages lunaires. Puis la caïque reprend sa route vers une crique pour profiter d’une source d’eau chaude aux vertus thérapeutiques. Une excursion de 3 heures à faire absolument. Pour le calme et les sports nautiques, la plus fameuse station balnéaire de Santorin est la plage de Périssa au sable gris foncé et longue de 7 km. Un autre incontournable de l’île est le site archéologique de Akrotiri à 45 min d’Oia. Il dévoile une ancienne cité ensevelie et figée lors
de l’explosion volcanique de 1650 av. J.-C., celle-là même qui a donné l’apparence actuelle de Santorin. Elle pose la question du mythe de l’Atlantide, n’estil pas né dans le coeur en feu de Santorin ? Un peu plus loin sur la route, la red beach, une autre petite merveille, mais attention c’est aussi l’une des plages les plus fréquentées. Santorin est unique.

ON DÉGUSTE À SANTORIN

Les feuilles de câpres. Avec un goût proche de celui de la câpre, ces feuilles agrémentent les salades et sont riches en vitamines et minéraux.

 

 

Les beignets de tomates. À base de tomates fraîches et fromage, ces délicieuses boulettes sont un coup de coeur culinaire à dévorer à l’apéritif.

 

 

Vin Santo, le vin doux antique. À déguster lors d’une visite du vignoble exceptionnel de Santorin, ou tout simplement le soir, au coucher du soleil sur une terrasse ombragée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici