Sans que cela fasse grand bruit, les géants du numérique, Google et Apple, entre autres, se sont lancés depuis longtemps dans la conquête de la réalité augmentée. Mais c’est le succès mondial du jeu Pokemon Go qui a fait connaître auprès du grand public cette technologie — un procédé qui permet de projeter des éléments numériques dans le réel, grâce à un smartphone ou des lunettes et crée ainsi des expériences interactives. Outre l’aspect ludique, la réalité augmentée promet de multiples débouchés dans des secteurs très variés allant de l’industrie à la culture. De nombreux acteurs économiques ont saisi le vaste champ des possibles et investissent massivement dans cette nouvelle technologie. Focus sur les dernières grandes percées dans ce domaine.

 

Quand la chirurgie orthopédique
fait de l’oeil à la RA
Le 5 décembre 2017, à l’hôpital Avicenne de Bobigny en région parisienne, le Dr Thomas Gregory pose une prothèse d’épaule à une patiente octogénaire. La routine. Sauf que, ce jour-là, il est équipé de lunettes de réalité augmentée — Hololens de Microsoft. Le but ? « Révolutionner l’acte chirurgical pour le bénéfice des patients et voir ce que les yeux ne peuvent pas voir » confiait enthousiaste le chirurgien. En superposant virtuellement un modèle numérique en 3D du malade, les médecins obtiennent un concentré d’informations de type radiographie, scanner, IRM. Mais cela permet aussi d’avoir à portée de scalpel des données utiles comme l’épaisseur des tissus, l’emplacement précis des organes environnants et invisibles, le tout avec des constructions 3D pertinentes ou des coupes 2D. Des ‘super chirurgiens’ en quelque sorte au profit des patients et pour la maximisation de la réussite des interventions en bloc opératoire. Retranscrit en direct, cet événement constitue un véritable changement de paradigme pour la profession.

Renault trucks améliore
le contrôle qualité grâce à la ra
La réalité augmentée fait son entrée dans le secteur industriel. Et la filiale française de Volvo entend bien ne pas rester à la traîne. Le constructeur de poids lourds prévoit d’équiper les opérateurs de son usine lyonnaise en casques Hololens pour améliorer le contrôle qualité. Le but à atteindre est de simplifier les tâches complexes en remplaçant la documentation papier par des informations digitales contenues dans les équipements de RA. En « augmentant » l’expérience des techniciens et en leur indiquant les points de vérification, l’entreprise entend améliorer le processus existant. Le système, s’il confirme son intérêt dans l’objectif recherché, pourrait être déployé à terme dans toutes les usines du groupe et pour d’autres cas d’usage comme l’assemblage, la réparation, la maintenance ou la formation.

Ikea place, l’appli pour
mieux choisir ses meubles
En s’appuyant sur le nouveau Kit réalité augmentée du système iOS 11, les utilisateurs d’iPad et d’iPhone pourront mettre fin aux interminables heures de mesurage des pièces et aider les hésitants qui tergiversent sur la question oui ou non le canapé jaune va bien avec la table basse ovale. Le principe est simple. Il s’agit de faire apparaître virtuellement des objets, en l’occurrence les meubles de salon IKEA, dans la réalité de votre appartement. Et résultat est bluffant. Véritable facilitateur décisionnel dans le processus d’achat, IKEA, qui pour l’instant dédie ce service à ses produits « salon », promet d’ores et déjà d’étendre l’application aux autres univers de son catalogue.

Avec la ra, airbnb vous aidera
à mieux vivre votre location
Au mois de décembre dernier, le géant de l’économie collaborative a annoncé l’intégration future d’applications de réalité augmentée et virtuelle. L’idée serait de visiter le logement en 3D, puis de l’habiter de manière « augmentée ». L’utilisation de la réalité virtuelle se ferait donc avant le voyage, pour les étapes de réservation et de planification, tandis que les applications de réalité augmentée seront employées pour améliorer l’expérience des locataires lorsqu’ils se trouvent dans le logement. La RA pallierait les barrières de langage en assistant les clients dans l’appropriation de l’hébergement loué. Plus besoin de parler le tchèque pour comprendre comment utiliser le thermostat ou la douche ou comment déverrouiller la porte. Pas de précisions en revanche quant à la date de mise en application de ces solutions. « Restez à l’écoute », nous suggère le site, alors affaire à suivre…

1 COMMENTAIRE

  1. I used to be more than happy to search out this web-site.I SB Com wanted to thanks on your time for this excellent read!! I definitely having fun with every little bit of it and I’ve you bookmarked to check out new stuff you weblog post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici